Facebook, Plaxo et réseaux sociaux: les nouvelles formes de spam

Networkeuse professionnelle, je suis le témoin des évolutions des usages associés aux réseaux 2.0 et IRL (in real life). Je ne peux que constater que de plus en plus de mes contacts, en toute bonne foi, se livrent à du spam volontaire, et à d’autres moment involontaire.

La multiplication des plateformes et la mise en oeuvre de techniques virales, génère un spam massif. Je vous propose deux exemples liés à une actualité personnelle récente: Facebook, Plaxo 3.0.

  1. Hier, un de mes contacts professionnels s’insurge sur le fait que Facebook ait suspendu son compte pour ‘spam’.
  2. A plusieurs reprises, j’ai alerté deux contacts professionnels sur Plaxo sur leur tendance à spammer mon groupe ‘RiskAngel’ avec des messages non liés avec les thématiques entreprenariat, levée de fonds, innovation.

Quand viralité rime avec spammer

I – Comment devient-on un Facebook spammer?
Facebook logoFacebook est un réseau social pour étudiant dont le modèle est basé sur la viralité. Quiconque utilise Facebook à des fins professionnelles, se trompe de plateforme.

Comme je l’explique dans l’article « Même Dieu est sur Facebook … et vous? » , la plateforme renforce l’ego des étudiants leaders d’opinion en mettant en lumière leur activité et attise donc leur popularité.

Au printemps 2007, l’ouverture aux APIs a renforcé le mécanisme de viralité active (« invite friends » pour rejoindre des groupes, des causes, et les fameuses applications + le système de notificaitons mail / mobile) en relayant au second plan la viralité passive (« News feed », « Mini Feed »). Les deux mécanismes associés peuvent se traduire par un véritable spam ou plus précisément des messages non sollicités sur votre mail.

Comment spamme-t-on sur Facebook?

Sur Facebook, un membre envoie des messages non sollicités quand:

  • – son profil est ouvert (c’est le paramètre par défaut): il met en visibilité toute son activité Facebook: chacune de ses activtés alimente le ‘news feed’ et le ‘mini feed’ de ses contacts, s’il ne procède pas au paramétrage de son compte.
  • – il génère l’envoi des messages de notification lorsqu’il:
    1. envoie des messages d’invitations pour des applications dont la plupart du temps son entourage s’en fout,
    2. clique sur ‘poke’, ‘gift’, etc.
    3. laisse des messages amicaux (vidéos issues de Dailymotion, Youtube, et autres Slideshows) sur les blogs de ses amis.

En résumé, si un de vos amis Facebook ajoute une application par jour (sans décocher la case envoi 20 membres), rédige un message sur le blog d’un de ses amis membres, il génère au moins 5 messages / personne / jour. Faites les comptes à partir de 50 contacts! Ici on ne parle pas d’une communication de type courrier électronique, message de sympathie, etc. On parle bien de courrier non sollicité et commercial pour la plupart.

En quoi la viralité de Facebook est commerciale ?

Les développeurs l’ont compris, les applications Facebook peuvent générer un énorme business. Pour mieux comprendre, je vous invite à lire l’article du journal LE POINT : Millionnaire grâce à Facebook? . Vous comprendrez comment vous contribuez à l’enrichissement d’autres Facebook members. Et Facebook là dedans? si vous ne le savez pas, le modèle économique de Facebook basé la valorisation de la rétention de l’audience (temps passé sur Facebook) plus que sur le nombre de comptes ouverts. Je vois que vous commencez à comprendre …

II – Deuxième cas de Spam: Plaxo Pulse ou Plaxo 3.0

Plaxo pulse

Plaxo est à l’origine une application permettant de gérer son carnet d’adresses de manière dynamique dans la mesure où la mise à jour des coordonnées de vos contacts est laissé à leur discrétion. Avec la montée en puissance de LinkedIn, Xing, Viadeo, Facebook, les dirigeants n’ont pas eu d’autre choix que de développer des fonctionnalités communautaires, ne serait-ce que pour contrer la montée en puissance de ses concurrents tels que UNYK.

Sur ce réseau professionnel, comment l’attitude de certains membres provoque du Spamming?

1- Le virus des réseaux professionnels: tout le monde veut être votre ami. La plupart des networkers professionnels sont d’accord, votre réseau professionnel est sur Outlook et /ou sur votre mobile. En résumé, nombre d’amitiés virtuelles portent bien leur nom :-). Faut-il accepter toutes requêtes d’amitié? Non.

2- Les fonctionnalités communautaires sont imaginées pour que la communauté présente s’auto-anime. Forums, groups, surveys (enquêtes) mails internes sont les fonctionnalités basiques retenues. Leur usage intensif peut s’avérer envahissant, pour ne pas dire SPAMMANT.

Du marketing de l’ego sur les réseaux sociaux ou pourquoi j’ai envoyé un mail « Don’t spam my group » à deux membres hyper-actifs plaxo?

Quand les membres confondent être présents et utilies et omniprésents et chiants sans valeur ajoutée.

Plaxo 3.0 propose des outils d’animation de son réseau professionnel. L’idée étant de créer et de partager une valeur informationnelle. Certains ont une soif insatiable de contacts et publient à tout va tout et n’importe. Ils doivent atteindre l’orgasme souriciel une grande satisfaction quand le nombre de contacts dépasse les 500 et la démulplication de leurs exactions les milliers de mails par jour.

Quels sont les risques de ces amitiés stériles pour ne pas dire contre-productives?

– de se voir dénoncés comme spammeurs et donc d’avoir son compte utilisateur suspendu
– de noyer l’information utile dans une flux sans fin d’informations non contextualisées et donc de lasser ses contacts
– de se décribiliser auprès de personnes qui, au départ avaient de l’estime et du respect pour le professionnel qu’ils sont sensés être sur ce type de réseau.

A titre d’exemple, sur mon groupe RISKANGEL, je vois apparaitre de manière brutale:

– Une vidéo de Nina Simone, puis une autre d’Ella Fitzgerald: si ces documents sont rares et intéressants, ils n’ont rien à faire dans le forum de mon groupe
– Une enquête sur les meilleures raisons de se marier. J’aurais préféré que les membres de mon groupe soient contactés pour une enquêtes sur les best practices du business planning.
– etc.

Bref, en quelques jours, je me suis vue obligée de me connecter pour supprimer ces messages indésirables, ou SPAM.

Les personnes en question ont confondu réseau à finalité professionnelle et réseau à finalité de développement de son ego. Cet ego gonfle avec les nombre de personnes emmerdées dérangées par ces messages intempestifs qui arrivent telle une pop-up de vacances quand il est 21.00 et que vous recherchez des infos pour compléter une présentation à un board.

Etant femme de réseau, l’envoi d’un mail explicite a permis certes d’exprimer mon mécontement et de me retrouver dans une situation, qui avec le recul s’avère fort amusante.

Figurez-vous que l’un des spammeurs en question a eu la charmante idée de créer un groupe « SPAMMING or NOT » ET donc de notifier tous ses contacts de la création de ce groupe + partage tous ses messages avec tous ces amis. Vous y croyez? 🙂 La fonction de ce groupe, définir ce qui est spam et non. Je dois avouer que les échanges sont complaisants à l’égard du contrevenant!

Poto Mitan

About Poto Mitan

Sandrine Joseph is a digital communications, social medias strategist and practionner. She is also a Diversity advocate. She is the editor of PotoMitan blog that promotes women in corporations.

3 Comments

  • Richard Menneveux
    Richard Menneveux
    13.01.2008

    Salut Sandrine,

    je n’hésite plus à flager les spammeurs, et désormais c’est sans avertissement. Faire la promo et communiquer sur son service ne me dérange pas, tant qu’ils ne s’invitent pas dans des groupes.

    exit les parasites.

    Ravi de t’avoir croisé hier.

  • Sandrine Joseph
    Sandrine Joseph
    15.01.2008

    Hello Richard!
    J’ai eu une conversation avec le createur du groupe spamming or not. Je ferai bientot un resume dans un post.
    Au plaisir d’une nouvelle rencontre.

  • Aurelie Lacroix
    Aurelie Lacroix
    02.02.2008

    Tu mentionnes UNYK dans ton post… ce que j’aime avec UNYK qui me dérange de plus en plus lorsque j’utilise Plaxo, c’est qu’UNYK, contrairement à Plaxo, est resté fidèle à son positionnement initial de carnet d’adresse dynamique, et ne tombe pas dans le piège dans lequel est tombé Plaxo de vouloir faire de l’ultra-viralité en combinant social networking et carnet d’adresse (avec son Pulse).

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Icon-83.5@2x

POTO-MITAN BY SANDRINE JOSEPH 

contact@poto-mitan.com

Politique de confidentialité

© copyright 2020 Poto-mitan