« Le Petit Guide de survie face aux connards, despotes, enflures, harceleurs, trous du cul et autres personnes nuisibles qui sévissent aux travail » de Robert Sutton

button-ARSE.pngLe premier article de blog sera consacré aux sales cons. Drôle d’idée allez-vous me dire … je souhaite donner la tonalité de ce blog où le parler simple et vrai sera au coeur de ma ligne éditoriale. Aussi; lorsque j’ai constaté que l’article de Robert Sutton paru dans la Harvard Business School en 2003 avait donné lieu à livre. D’une part j’ai eu plaisir à le lire, d’autre part à rédiger les points clés de ce livre.

« Le Petit Guide de survie face aux connards, despotes; enflures, harceleurs, trous du cul et autres personnes nuisibles qui sévissent aux travail » est une démonstration en 7 chapitres alarmante de ce qui altère la performance de l’entreprise: le harcèlement au travail. Sur le sujet, beaucoup de livres ont été rédigés: en France, Dorothée Ramaud dans le Journal d’un médecin du travail (2003) a fait couler beacoup d’encre. Où en sommes-nous aujourd’hui?

Robert Sutton nous donne toutes les clés pour réussir à atteindre son objectif « Zéro sale con ». Après avoir livré de nombreux exemples qui nous ramène à notre quotidien, il nous donne deux éléments clés:

  1. Le test: que je vous invite à passer rapidement. Etes-vous un sale con certifié?
  2. Le CTSC ou l’indicateur à mettre en place dans votre organisation: le coût total du sale con.

Sachez que le très sérieux MIT (Massachusset Insitute Of Technology) nous propose également le détecteur de sale con (Jerkometer)!

Une trousse de survie composée de précieux conseils:

  • Rester optimiste
  • Pratiquer l’implication détachée
  • Provoquer et se battre ou gagner des petites victoires qui donnent de grands espoirs
  • Faire des coalitions au sein de votre réseau de victimes
  • Avoir le dernier mot

Le paradoxe: si les harceleurs-sales cons sont décriés par la manière dont ils prennent plaisir à détruire leur entourage, leurs vertus sont aussi reconnues comme permettant de mettre l’organistion sous tension et ainsi donc améliorer aussi la performance globale de l’entreprise.

Je vous invite à passer le test et à calculer le CTSC pour votre entreprise, ou association. Car à mon sens, l’association est une organisation regorgeant des victimes des sales cons en entreprise qui, elles-mêmes se transforment en sales con, le plus souvent, en sales con certifiés.

N’hésitez pas à témoigner et à enrichir la base de données de Bob Sutton en lui écrivant.